Le guide de votre bien-être à domicile

Inhalateur nébulisateur

Choisir un nébuliseur à ultrasons ou à plaque vibrante ?

gouttes

© Arena Creative - iStockphoto

En marge des nébuliseurs pneumatiques, l’industrie a développé des technologies plus avancées facilitant l’usage de ces matériels. Les nébuliseurs à ultrasons ou à plaque vibrante permettent ainsi la transformation du médicament en gaz, ce qui simplifie son absorption par le patient.
  1. Le nébuliseur à ultrasons, une solution pratique
  2. Le fonctionnement des nébuliseurs à ultrasons
  3. Les nébuliseurs par plaques vibrantes (NMV), une technologie avancée

Le nébuliseur à ultrasons, une solution pratique

Les nébuliseurs à ultrasons (ultrasoniques) permettent de transformer une solution médicamenteuse en aérosol (Omron). Ils sont utilisés pour les pathologies broncho-pulmonaires et oto-rhino-laryngologiques (ORL). Ils répondent aussi à une utilisation intense (Omron) et sont préconisés pour traiter asthme, rhinites, sinusite, bronchite, pneumopathie obstructive, bronchiectasie, mucoviscidose. Légers et silencieux, ils offrent un grand confort d’utilisation et optimisent l’inhalothérapie. Ils sont utilisés dans les hôpitaux, maisons de retraite et cabinets spécialisés, ils trouvent également leur place chez les particuliers.

Le système de nébulisation comprend le nébuliseur, la cuve de nébulisation. A l‘intérieur, la solution ou suspension de médicaments, le générateur, une source d’énergie et l’embout buccal pour les affections bronchiques et pulmonaires. Le masque facial, dédié aux nourrissons, aux jeunes enfants et plus généralement à toute personne respirant la bouche ouverte. Un raccord trachéal, connecté directement sur la canule de la trachéotomie.

Le fonctionnement des nébuliseurs à ultrasons

Les nébuliseurs à ultrasons assurent une nébulisation extrêmement fine des particules d’aérosol qui atteignent très efficacement les voies respiratoires. La solution médicamenteuse ou de la suspension en aérosol dans les voies respiratoires se présente sous forme de particules en suspension dans un gaz et peut être inhalée par le patient.

Un vibrateur (quartz soumis à une haute fréquence) est situé au fond du réservoir d’eau. Il émet une vibration ultrasonique. Cette énergie est transmise à l’eau située dans le réservoir. L’eau, à son tour, transmet la vibration ultrasonique au médicament. C’est par ce processus que le médicament est transformé en aérosol. L’air du ventilateur dirige le nuage de médicament hors du nébuliseur pour permettre l’inhalation.

Les séances durent vingt minutes. Le sujet est en position assis. Les inspirations doivent être lentes et profondes. Un entretien rigoureux est indispensable après chaque séance. Les nouveaux appareils s, comportant moins de pièces, possèdent en outre des éléments aisément lavables (Omron).

Les nébuliseurs par plaques vibrantes (NMV), une technologie avancée

D’une grande facilité d’utilisation, les nébuliseurs par plaques vibrantes (NMV) correspondent à une récente technologie. Ils semblent posséder les mêmes avantages que les nébuliseurs ultrasoniques, sans en présenter, toutefois, les inconvénients.

Les nébuliseurs à plaques vibrantes se distinguent des nébuliseurs ultrasoniques par un certain nombre d’avantages non négligeables. Dans la cuve, faible volume résiduel en fin de nébulisation,et absence d’augmentation de la température de la solution. Ce qui limite le risque d’altération de la structure chimique des antibiotiques. Enfin, le faible volume externe, permettant l’incorporation directe du nébuliseur au niveau de la branche inspiratoire, est à prendre en compte. Au regard de ces résultats, c’est ce nouveau type de nébuliseur qui sera donc retenu pour une pratique en clinique.