Le guide de votre bien-être à domicile

Inhalateur nébulisateur

Actualités

Bientôt des inhalateurs et aérosols connectés disponibles sur le marché

Vous êtes asthmatique et vous possédez un aérosol ou un inhalateur ? (voir l’encadré). Dans le futur, celui-ci, non seulement vous administrera les substances nécessaires pour mieux respirer, mais en plus il vous géolocalisera, informera votre médecin que le traitement a été pris (ou pas) et vous conseillera, selon l’endroit où vous trouvez, de sortir ou bien de rentrer chez vous !
Exemple avec le programme européen Horizon 2020, présenté au 23e congrès international sur l’asthme à Madrid, et myAirCoach. Celui-ci regroupe des initiatives proposant de modéliser différents facteurs physiologiques et environnementaux pour permettre une autogestion personnalisée et prédictive de l'asthme. Exemple avec des plateformes  comme smarthinhaler (en anglais) ou propellerhealth (également en anglais) déjà en place. Autre exemple outre-Atlantique, avec un dispositif ultradesign, le Bloom Inhaler (en photo ci-dessous), pas plus épais qu’une carte de crédit ! En précommande sur Internet et en attente des autorisations de la FDA américaine, il pourrait être commercialisé avant la fin de l’année.
"Dans le futur, ces dispositifs deviendront de véritables outils de soin et plus seulement d’administration", résume, à Madrid, le Dr Fulvio Braido, de l’université de Gênes (Italie). Reliés à des smartphones, ces inhalateurs du futur géolocaliseront les patients, analyseront l’air ambiant et leur conseilleront (ou pas) de mettre le nez et leurs poumons dehors.
En France, Kappa Santé réfléchit aussi au premier inhalateur connecté européen. Baptisé Connect’inh, il se compose d’un boîtier équipé de la technologie Bluetooth et d’un GPS à fixer sur un inhalateur couplé via une application à un smartphone. Un prototype obtenu par impression 3D est en phase de test.